[ SkipToMainMenu ]

Le 27 avril 2022 - Période des questions avec le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l'honorable Karina Gould

La modernisation du versement des prestations

L’honorable Rose-May Poirier : Merci, madame la ministre, d’être parmi nous aujourd’hui.

L’année dernière, le budget fédéral prévoyait 648 millions de dollars sur sept ans pour mettre à niveau le système de technologie de l’information de Service Canada en vue de moderniser le versement des prestations, par exemple celles de l’assurance-emploi. À l’époque, votre collègue, la ministre Qualtrough, avait affirmé que ce système devait être mis à niveau avant que les changements majeurs y étant apportés puissent entrer en vigueur. Comme vous le savez, elle mène encore des consultations sur ces changements.

En tant que ministre responsable de Service Canada, pouvez-vous nous dire ce qui suit : où en est rendue la mise à niveau du système de TI de Service Canada visant à moderniser le versement des prestations d’assurance-emploi, quelle portion des 648 millions de dollars prévus dans le budget de 2021 pour la modernisation du versement des prestations a été dépensée à ce jour, et quand le travail dans ce dossier devrait-il être terminé?

L’honorable Karina Gould, c.p., députée, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social : C’est une excellente question, qui est extrêmement importante.

À Service Canada, tristement, on dit parfois à la blague que le système de la Sécurité de la vieillesse est presque lui-même admissible à la Sécurité de la vieillesse. C’est un système qui a été négligé pendant des décennies par les gouvernements successifs, et il est extrêmement important que nous fassions les investissements nécessaires pour le moderniser.

Je peux vous dire que les travaux sont déjà en cours. Il est important de concevoir le système adéquatement avant de pouvoir y intégrer l’assurance-emploi. Comme vous l’avez mentionné, la ministre Qualtrough est très investie dans ce processus de consultation. Nous avons l’un des programmes d’assurance-emploi les plus complexes au monde, d’où la nécessité de le moderniser et de le simplifier, tout en modernisant nos systèmes informatiques, pour répondre aux besoins et aux exigences des citoyens du XXIe siècle.

Les travaux sont donc déjà en cours à ce chapitre. Je devrai vous revenir pour vous donner des chiffres précis sur les sommes qui ont déjà été dépensées, mais mon cabinet se chargera de répondre à cette question. Je vous remercie.

Son Honneur le Président : Honorables sénateurs, la période des questions est terminée. Je suis certain que tous les sénateurs se joignent à moi pour remercier la ministre Gould d’avoir été parmi nous aujourd’hui. Merci, madame la ministre. Nous espérons avoir le plaisir de vous revoir.

Des voix : Bravo!

Retourner à : Dans la Chambre du Sénat