[ SkipToMainMenu ]

Le jeudi 5 décembre 2013 - Le Studio PURE de l'école Camille-Vautour

Le Studio PURE de l'école Camille-Vautour

L'honorable Rose-May Poirier : Honorables sénateurs, en avril dernier, j'ai partagé avec vous l'histoire du Studio PURE de l'école Camille- Vautour de Saint-Antoine, au Nouveau-Brunswick, alors que leurs efforts étaient reconnus grâce à l'obtention du Prix Ken Spencer pour l'innovation en enseignement et en apprentissage.

La semaine dernière, le gouvernement provincial a annoncé un investissement de 535 000 $ dans les écoles francophones du Nouveau- Brunswick afin d'appuyer les projets pédagogiques entrepreneuriaux. Cette initiative permettra aux élèves de réaliser des projets dans le but de développer leur sens de l'engagement communautaire et du leadership. Les étudiants seront amenés à développer des qualités et des comportements qui leur serviront tout au long de leur vie : la confiance en soi, le sens des responsabilités, le leadership, la créativité et la fierté culturelle. Cet investissement met en place une structure qui encourage les étudiants à s'intégrer davantage dans leur communauté, avec le soutien de partenaires éducatifs et communautaires.

Jusqu'à maintenant, les résultats de l'approche du Studio PURE ont été excellents. Les résultats scolaires en sont la preuve : le taux de réussite en mathématique a augmenté de 10 p. 100, alors qu'en lecture et en français, on parle d'une augmentation de 43 p. 100 en seulement deux ans. C'est tout à fait remarquable!

Grâce à l'approche communautaire et entrepreneuriale, les enseignants élaborent des scénarios d'apprentissage intégrés. Les jeunes réalisent des projets tout en respectant le contenu d'apprentissage prescrit par le ministère de l'Éducation. Les élèves du Studio PURE ont créé, par exemple, une microentreprise humanitaire afin d'amasser des fonds pour des organismes de charité. Ils ont amassé plus de 7 000 $ en dons pour les enfants malades. Quelle belle initiative!

Parmi les changements effectués par les professeurs, l'intégration des nouvelles technologies dans l'apprentissage des jeunes est un atout important. Que ce soit via les blogues, les médias sociaux ou YouTube, les professeurs Kevin et Monique ont suscité une nouvelle énergie dans la salle de classe. Lors de la Semaine provinciale de la promotion contre l'intimidation, ils ont monté une vidéo pour prévenir l'intimidation. De plus, ils ont mis sur pied un Téléjournal dont la production et la présentation sont assurées par les élèves. Il est évident que ce ne sont pas les idées qui manquent.

Enfin, depuis que le Prix Ken Spencer leur a été décerné, des messages de félicitations leur proviennent de partout. Dernièrement, c'était au tour de l'Association canadienne de l'éducation de partager l'histoire du Studio PURE et de ses effets bénéfiques pour les étudiants. Ils ont même reçu une délégation du Mexique qui voulait observer leurs activités afin d'en comprendre le fonctionnement.

Honorables sénateurs, je crois que l'approche innovatrice du Studio PURE en est une du XXIe siècle. À l'aide des nouvelles technologies et l'incitation à l'engagement communautaire, nos jeunes seront mieux préparés pour le futur.

Honorables sénateurs, joignez-vous à moi pour féliciter les professeurs Kevin Ouellette et Monique Saulnier.

Retourner à : Dans la Chambre du Sénat