[ SkipToMainMenu ]

Le jeudi 6 juin 2013 - M. Christian "Kit" Goguen

M. Christian « Kit » Goguen

L'honorable Rose-May Poirier : Honorables sénateurs, j'ai eu récemment le plaisir de visiter un jeune de par chez nous, Christian « Kit » Goguen.

Christian Goguen a débuté sa carrière de musicien en remportant les honneurs au Gala de la chanson de Caraquet, en 2003. Après ce départ impressionnant, ce jeune auteur-compositeur-interprète, qui a lancé deux albums, s'est joint à la troupe d'Ode à l'Acadie, qui a fait le tour du monde.

De là, Christian est alors recruté par le Cirque du Soleil, qui célébrera l'an prochain ses 30 ans, et commence une autre étape de sa carrière musicale en Russie et en Europe, avec le spectacle Corteo. Christian partage le rôle du personnage principal de ce cortège imaginaire. En tout, ce spectacle a été présenté plus de 400 fois, en 2011 seulement. Il a poursuivi son aventure à New York, au Radio City Music Hall, pour quelques mois et, enfin, il est arrivé à sa destination actuelle de Las Vegas, où il performe soir après soir.

J'ai finalement eu le plaisir d'assister à la nouvelle représentation du Cirque du Soleil, Zarkana, mettant en vedette Kit, qui partage le rôle principal du monsieur loyal d'un cirque abandonné, dont la tâche est de lui redonner vie. Kit est excellent dans son rôle et c'est lui qui dirige les acrobates, clowns, jongleurs et trapézistes. Après une heure et demie d'activité frénétique et de performances de calibre mondial, le cirque reprend vie pour une finale extraordinaire, le tout sous la direction d'un petit gars de chez nous, de St-Charles-de-Kent, Christian Goguen.

Lors d'un souper avec Kit et son épouse, celui-ci a partagé avec moi son expérience de notre système scolaire. Kit vit avec le syndrome de la Gilles de Tourette. Dans son cas, le syndrome se manifeste par des tics. En vieillissant, les tics deviennent de moins en moins prononcés. Dès son jeune âge, il a été victime d'intimidation pour quelque chose qu'il ne pouvait ni changer ni contrôler. La musique l'a accompagné dans ces moments douloureux et c'est en étant sur scène, tel un maître loyal, qu'il a pu surmonter l'intimidation.

Malgré la distance qui le sépare de sa communauté, il la visite régulièrement et n'hésite pas à faire des présentations dans les écoles sur l'intimidation. En partageant son histoire, il inspire confiance aux jeunes qui font face à l'intimidation, comme lui, en leur montrant qu'il a tout de même pu vivre ses rêves.

 

Kit écrit actuellement un livre sur ses expériences afin de venir en aide à ceux qui font face à l'intimidation et de redonner espoir aux jeunes qui la combattent. Il continue de plus à composer des pièces musicales avec son épouse, une violoniste.

Je profite de cette occasion pour lever mon chapeau à Kit Goguen, qui va sûrement continuer de nous épater. Étant donné que l'intimidation constitue actuellement un obstacle majeur pour les jeunes, Kit est une inspiration pour les jeunes Canadiens, en leur prouvant que, même si on est victime d'intimidation, lorsqu'on a un rêve, il ne faut jamais l'abandonner.

Encore une fois, je félicite Kit d'être un ambassadeur de chez nous.

Retourner à : Dans la Chambre du Sénat