[ SkipToMainMenu ]

Le mardi 29 octobre 2013 - Le drapeau acadien

Le drapeau acadien

L'honorable Rose-May Poirier : Honorables sénateurs et sénatrices, au début du mois d'octobre, j'ai eu le plaisir d'assister au lancement du livre Histoire du drapeau acadien.

Cette initiative fut entreprise par la municipalité de Saint-Louis-de-Kent et, grâce au travail des deux historiens acadiens Maurice Basque et André Duguay, le projet se termine avec succès. J'aimerais prendre ce moment pour féliciter toutes les personnes impliquées dans la réalisation de cet ouvrage.

La municipalité de Saint-Louis-de-Kent se dit le berceau du drapeau acadien, car la conception et la fabrication du drapeau acadien furent accomplies dans ce petit village. En 1884, monseigneur Marcel-François Richard, fils d'un fermier de la région de Saint-Louis-de-Kent, se prépare à se rendre à la deuxième Convention acadienne qui a lieu à Miscouche, à l'Île-du-Prince-Édouard.

La convention voulait adopter un drapeau pour représenter et rassembler les Acadiens à travers le monde. Alors, monseigneur Richard y pense longtemps et en arrive à une idée géniale. Il demande alors à une jeune demoiselle de Saint-Louis-de-Kent, la jeune maîtresse d'école Marie Babineau, de fabriquer un prototype.

Arrivé à Miscouche, monseigneur Richard explique le drapeau : pour nous, Acadiens, ce drapeau nous dit simplement que nous sommes français et que la France est notre mère patrie, comme le drapeau irlandais rappelle aux Irlandais leur origine et leur patrie. Je voudrais que l'Acadie ait un drapeau qui lui rappelle non seulement que ses enfants sont français, mais qu'ils sont aussi acadiens. Le drapeau tricolore tel que confectionné serait donc celui de l'Acadie en y ajoutant la partie bleue, une étoile aux couleurs papales, l'étoile qui représente l'étoile de Marie.

Le drapeau a été adopté par la délégation et, le même soir, dans une salle de réunion, on parlait avec beaucoup de plaisir et de fierté du choix du drapeau. Ce premier drapeau acadien est maintenant exposé au Musée acadien à l'Université de Moncton.

De ce début, notre drapeau a fait du chemin et, à deux reprises, il a parcouru le monde : en 1996, à bord de la navette Endeavour et, en 1998, à bord du Discovery. Aujourd'hui, nous avons à Saint-Louis-de-Kent le plus gros drapeau acadien au monde : 30 pieds de hauteur par 60 pieds de longueur, il est attaché à un mât de 130 pieds de haut. Ce géant accueille et guide tous les gens de la région ainsi que les visiteurs du monde entier.

En flottant au vent, le drapeau acadien est un symbole du trajet qu'a entrepris le peuple acadien, et, encore aujourd'hui, il continue de rassembler les Acadiens partout dans le monde sous le même emblème. Comme il y a 130 ans, le drapeau acadien sera affiché fièrement lors des

 

grandes retrouvailles du Congrès mondial acadien, et cela ne serait pas possible sans le courage et la vision de nos ancêtres, tels que monseigneur François Richard.

Si jamais vous êtes de passage au Nouveau-Brunswick, je vous invite, honorables sénateurs, à profiter du petit trésor acadien qu'est le village de Saint-Louis-de-Kent..

Retourner à : Dans la Chambre du Sénat