[ SkipToMainMenu ]

Le mercredi 14 mai 2014 - Les artistes acadien

Les artistes acadiens

L'honorable Rose-May Poirier : Honorables sénateurs, je prends la parole aujourd'hui pour partager avec vous les récents succès de quelques artistes acadiens sur la scène régionale, nationale et internationale. Depuis quelques années, de plus en plus d'artistes acadiens font parler d'eux au-delà des frontières acadiennes et canadiennes. Ce sont, pour la plupart, de jeunes ambassadeurs qui font vibrer la culture acadienne partout où ils passent — et je vous garantis que, à la maison, nous en sommes tous très fiers.

Tout récemment, l'Acadie a fièrement suivi de près l'aventure de Caroline Savoie, jeune auteure-compositrice-interprète de Dieppe qui a charmé la France à l'émission française The Voice. Elle s'est classée parmi les 16 finalistes de l'émission, et rares sont les jeunes artistes qui se sont déjà produits devant un auditoire pouvant attirer jusqu'à 9 millions de téléspectateurs, et ce, avant l'âge de 20 ans. Malgré son élimination, Caroline garde un souvenir positif de son expérience.

Elle va poursuivre son développement artistique à Granby, un lieu qui ouvre ses portes à plusieurs artistes acadiens et francophones, comme c'est le cas, notamment, pour Lisa LeBlanc, de Rosaireville. Celle-ci a été la gagnante de la grande finale du prestigieux Festival international de la chanson de Granby en septembre 2010 et, depuis, sa carrière prend une envolée incroyable. En octobre 2012, elle a lancé son premier album, et les compliments ont afflué de toutes parts. Il a été certifié disque de platine pour ses 80 000 copies vendues. Elle a donné plus de 400 représentations aux quatre coins du pays, en Europe et aux États-Unis, a été nommée ou a remporté plusieurs prix, et j'en passe. Bref, Lisa projette l'Acadie aux quatre coins du monde.

Un autre groupe, les Hay Babies, vient tout récemment de lancer son premier album. Il est composé de trois Acadiennes dans la jeune vingtaine, originaires de trois communautés acadiennes : Vivianne Roy, de Rogersville, Katrine Noël, de Dalhousie, et Julie Aubé, de Memramcook.

(1350)

Elles ont débuté en parcourant les scènes locales et, lentement mais sûrement, les Hay Babies ont lancé un album et courent maintenant les festivals au Canada et en Europe, tout en partageant la chaleur et la culture acadiennes avec tous. Ces jeunes artistes acadiennes suivent les traces d'autres artistes, tels que 1755, Radio Radio, Natasha St-Pier, Kit Goguen, Zachary Richard, et j'en passe.

Il est impossible de passer sous silence l'importance des différents galas et événements, comme le Gala de la chanson de Caraquet, l'École nationale de la chanson de Granby et son festival international, les Francofêtes, Accros de la chanson et tous les autres qui offrent une scène unique aux artistes acadiens et francophones. Année après année, ils continuent d'offrir une vitrine exceptionnelle à nos jeunes artistes qui tentent de percer dans le métier afin de vivre de leur passion musicale.

Honorables sénateurs, joignez-vous à moi pour féliciter nos artistes et pour les encourager à partager la richesse des multiples facettes de la culture canadienne à travers le pays et partout dans le monde.

Retourner à : Dans la Chambre du Sénat