[ SkipToMainMenu ]

Le mercredi 30 mai 2018 - Le Titan d'Acadie-Bathurst Coupe Memorial

 

Le Titan d’Acadie-Bathurst

Félicitations pour avoir remporté la Coupe Memorial

L’honorable Rose-May Poirier : Honorables sénateurs, la ville a de nouveau de quoi être fière, comme le proclament les manchettes du Telegraph Journal après le point culminant de la saison du Titan d’Acadie-Bathurst, qui s’est terminée dimanche soir. Ses joueurs règnent maintenant en maîtres incontestés sur toutes les équipes de hockey junior au Canada à titre de champions de la Coupe Memorial.

Des voix : Bravo!

La sénatrice Poirier : Ils ont remporté la victoire sur les hôtes du tournoi, les Pats de Regina, et j’ai ceci à dire à ce sujet aux sénateurs Batters, Tkachuk, Andreychuk, Dyck et Wallin : désolée, cette victoire nous appartient. Bien que je ne sois pas une grande amatrice de hockey, l’enthousiasme suscité par cette victoire m’a été communiqué par Jeffrey, un employé de mon bureau qui vient de Bathurst et qui ne cesse de parler du sujet ces derniers jours.

Bathurst est une ville charmante dans le Nord du Nouveau-Brunswick qui compte approximativement 12 000 habitants et elle se trouve dans l’un des plus petits marchés de toute la Ligue canadienne de hockey junior. La façon dont son équipe a remporté la 100e Coupe Memorial constitue l’histoire vraie d’une équipe que l’on donnait perdante. Grâce au courage et à la détermination du capitaine Jeffrey Truchon-Viel, au filet de sécurité fourni par Evan Fitzpatrick, qui ressemblait à un mur de briques, et au contrôle de la ligne bleue par le duo dynamique d’Oliver Galipeau et de Noah Dobson, l’équipe était l’incarnation parfaite du travail d’équipe. Dès que l’équipe a entamé la première ronde des séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, ses efforts ont électrisé la ville et unifié les habitants de Bathurst et des environs.

(1410)

Pour vraiment comprendre et reconnaître l’ampleur de cette histoire, honorables sénateurs, il faut remonter brièvement dans l’histoire de l’équipe. Le Titan s’est installé à Bathurst il y a 20 ans, en 1998, et, étant donné que cette ville et cette région ont toujours adoré le hockey, comme le témoignent les célèbres Papermakers dont le sénateur Munson a parlé à maintes reprises, ce fut le coup de foudre.

Le Titan a remporté sa première Coupe du Président lors de sa saison inaugurale et, au cours de ses trois premières années d’existence, il s’est rendu trois fois en finales. Malheureusement, les années suivantes ont été difficiles en raison de problèmes liés à la propriété de l’équipe. Enfin, il y a cinq ans, un groupe d’hommes d’affaires locaux se sont réunis et ont acheté l’équipe pour s’assurer qu’elle demeure à Bathurst. Leurs efforts et la confiance accordée au directeur général, Sylvain Couturier, ont porté leurs fruits. Il faut dire que, sans leur détermination et leur vision, tout cela n’aurait pas été possible.

Le slogan que l’équipe avait adopté pour les séries était « C’est à notre tour », et elle a prouvé à chaque match que Bathurst est vraiment une ville de hockey, comme nous le savions tous déjà. En définitive, le Titan et les habitants de Bathurst ont prouvé que c’est non seulement notre tour, mais aussi notre équipe.

Joignez-vous à moi, honorables sénateurs, pour féliciter l’organisation du Titan, les partisans de l’équipe et les habitants de Bathurst. Soyez fiers, soyez bruyants — ayoye, ayoye, ayoye!

Retourner à : Dans la Chambre du Sénat